cooltext-titre.png

 
 
 
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Histoire du Bois Ste Marie
Texte à méditer :   La mémoire des bienfaits ne doit pas vieillir.   Sénèque
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Calendrier
Faire un don

Pensez à la déduction d'impôts de 66%

Visites

 554559 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://association-egliseboisstemarie.org/data/fr-articles.xml

vue_bsm012.jpg

Nommée autrefois SANCTA-MARIA de BOSCO, ce qui  indique que la commune était située dans les bois. Elle apparaît la première fois, en 998 dans les textes d'une charte du cartulaire de Cluny, mais rien n'indique qu'elle dépendait de l'abbaye.
Son territoire était traversé par une route antique allant de Cluny à Vigousset (via regia).L'église actuelle ne fut probablement jamais le sanctuaire des Bénédictins, car d'après Courtépée le prieuré était bâti à mi-côte, tandis que l'église occupe le sommet du monticule qui sert d'assiette au village. Le petit prieuré fut détruit par les Calvinistes qui ravagèrent le Bois ste Marie en 1567.Une autre présomption en faveur de cette opinion c'est le testament de noble demoiselle Marotte Leduc, femme de Barthélemy de Piremont, du 13 novembre 1453 La copie de cet acte est transcrite sur le registre paroissial nous apporte des renseignements complets sur l'église. A cette époque, elle était desservie par un nombreux clergé séculier. D'autre part, ses vastes proportions s'expliquent facilement pour une église affectée au service d'une paroisse populeuse et non point pour une chapelle de celle bénédictine de minime importance. Or à l'époque romane, la ville du Bois ste Marie, bien défendue par des murs d'enceinte percés de trois portes, abritait une population assez nombreuse. C'était là , en même temps qu'à Mâcon que les comtes de ce nom battaient monnaie et si l'on en croit la tradition et le chroniqueur anonyme qui s'est fait l'historien de Dun le Roi, le nombre de ses habitants aurait été encore notablement augmenté en 1181, par les émigrés de la place de Dun alors entièrement rasée par Philippe Auguste.

Il semble donc probable que l'édification de l'église du Bois  a été amenée par un état de chose propre à un assez grand nombre de petites villes construites autour d'un établissement conventuel. Les moines desservaient d'abord la population communale dans la chapelle de leur couvent; celle-ci devenant insuffisante, les habitants élevaient une église dont le service confié d'abord aux religieux, puis à des chapelains délégués par eux, passait ensuite aux mains d'un clergé séculier.

En 1239 Bois ste Marie entrera dans les possessions royale, sous Saint Louis. La fortune du Bois ste Marie venait en partie de ses foires et manifestations paysannes, alimentées par sa position aux carrefours de voies importantes.

Le Bois ste Marie fut cruellement éprouvé par les dévastations des Armagnacs,en 1420, et des Huguenots, en 1567. A la suite de ces funestes événements, la petite ville a vu sa décadence s'accentuer de jour en jour, et après avoir été le siège d'un archiprêtré, d'un hôtel des monnaies, d'une châtellenie royale, d'une prévôté et enfin au commencement du XIXè siècle, d'un chef lieu de canton, elle n'est plus aujourd'hui qu'un humble village, n'ayant conservé que son église comme témoin d'une ancienne prospérité.
 

Glossaire

cartulaire

Recueil de copies des actes attestant les titres et privilèges d'une personne ou d'une communauté.

charte

Loi, règle fondamentale.


Date de création : 15/02/2016 : 13:48
Catégorie : Menu -
Page lue 10791 fois

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
2 Abonnés
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Histoire du Bois Ste Marie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...